Pourquoi opérer – Qui opérer ?

La chirurgie est indiquée pour une obésité morbide (IMC ≥ 40 Kg/m²) ou sévère (IMC ≥ 35 Kg/m²)

L’obésité morbide est la cause de maladies multiples et sérieuses – diabète, hypertension artérielle, infarctus – qui sont la cause, directe ou indirecte, d’environ 55 000 décès par an en France.

Les études ont montré que seules les interventions chirurgicales avaient une efficacité prouvée pour obtenir une perte de poids importante et durable.

La chirurgie de l’obésité ne s’adresse qu’aux personnes les plus obèses, c’est-à-dire avec un rapport le plus favorable entre le risque opératoire et le bénéfice de la perte de poids.

Ainsi, la chirurgie de l’obésité s’adresse aux personnes adultes en situation d’obésité morbide (IMC ≥ 40 Kg/m²) ou d’obésité sévère (IMC ≥ 35 Kg/m²) si elle est associée à une complication pouvant être améliorée par la chirurgie (diabète, hypertension artérielle, syndrome d’apnées du sommeil, troubles articulaires sévères…).

Les interventions les plus pratiquées aujourd’hui sont  la sleeve gastrectomy et le by-pass gastrique mais de nombreuses autres interventions ont montré leur efficacité. Un bilan complet et l’expérience d’un chirurgien spécialiste de ces techniques opératoires permet d’élaborer un parcours personnalisé et de choisir l’intervention la plus adaptée pour chaque patient.

La chirurgie ne peut être proposée qu’en deuxième intention, après échec de prise en charge médicale spécialisée pendant plusieurs mois (suivi diététique, activité physique, suivi psychologique…

De nouvelles techniques opératoires permettent également de « ré-opérer » en cas de reprise de poids pour des patients ayant déjà eu recours à une intervention chirurgicale inadaptée ou inefficace.