L’obésité morbide

Aujourd’hui, près d’un Français sur trois souffre de surpoids et un Français sur six souffre d’obésité.

L’obésité est une maladie chronique et le résultat d’une accumulation excessive de graisse dans l’organisme. La surcharge pondérale apparaît lorsque l’organisme absorbe plus d’énergie (calories) qu’il n’en consomme pendant une longue période. Cet excès de calories est alors stocké sous forme de graisses. D’après le National Institute of Health (NIH), une augmentation de 20% de votre « masse corporelle idéale » constitue le seuil à partir duquel l’excès de poids devient un risque pour la santé.

Aujourd’hui, près d’un Français sur trois souffre de surpoids et un Français sur six souffre d’obésité.

Ce problème d’obésité est donc devenu une évidence dans notre société. En effet, la prévalence de l’obésité a doublé au cours des deux dernières décennies dans pratiquement tous les pays industrialisés et en voie de développement.

L’obésité est dite « morbide » car elle peut entraîner de nombreuses complications : diabète de type 2, infarctus, dyslipidémie (cholestérol, triglycérides), syndrome d’apnées du sommeil, insuffisance respiratoire, hypertension artérielle, arthrose, stéatose, NASH (maladie du foie), cancers hormono-induits, insuffisance veineuse, dépression… réduisant ainsi l’espérance de vie.

L’obésité est ainsi une maladie qui doit bénéficier d’un traitement personnalisé et spécifique pour chaque patient : différentes stratégies sont à envisager avec l’aide de votre médecin.

La chirurgie de l’obésité ne s’adresse qu’aux personnes les plus obèses, c’est-à-dire avec un bénéfice entre le risque opératoire et la perte de poids prévisible.